( 30 mars, 2016 )

Tromperie d’une nuit..

Dans un jardin sombre coule une rivière de couleur noire
Un être cher s’est perdu et a laissé exploser son désespoir
Tromperie d’une nuit, glacé à penser dans le froid ?
A chanter fort pour se réchauffer le cœur d’un homme maladroit

Musicien dans l’âme, sa guitare posée près de lui
Cet instrument comme seule compagnie
L’avait-il mérité ce moment d’intimité
Pas besoin de prier, ni de méditer

Un élan de solitude
Il pense à commettre l’erreur irréparable dans cette inquiétude
Que faire quand on a qu’un seul bagage ?
Laisser partir le temps et l’entourage

Verser une larme ne serait qu’un décalage
Ouvrir son cœur ne serait qu’un plantage
Quelle idée de tromper son âme sœur ?
Dans ces moments où l’envie laisse place aux rumeurs

Ne pas penser à l’autre, à ce qu’elle peut ressentir
Rien n’est plus fort que le désir
Un amour passionnel d’une nuit, d’une envie soudaine
La sueur résume cette odeur malsaine

Lui seul face à cet endroit si triste si pesant
L’idée de partir devient de plus en plus présent
Pourquoi se battre pour rester vivant ?
Puisque le pardon ne fera pas partie de cette erreur humaine ….Finalement

® Katie LELETI

( 30 mars, 2016 )

La dérive…

J’ai juste envie de mourir
Je veux ne plus souffrir
J’ai envie de voler
De mes propres ailes blanches écorchées

Je ne suis qu’une merde
Une merde de chez merde
Qui ne vaut rien
Qui ne ressent plus rien

Je prends des claques dans la figure
Je n’arrive plus à me relever, c’est trop dur
Je suis une vraie écorchée vive
Je pars juste à la dérive

Je veux partir sur ce nuage blanc
Tendre et doux comme un enfant
J’accepte d’être critiquée
Je ne conçois pas d’être descendue comme une ratée

Je vois la vie différemment
L’avenir me nargue cruellement
Maintenant je déteste ces événements
Cette phrase est marquée pour longtemps

J’en ai plus que marre de couler des larmes
Je n’ai plus assez d’armes
Je m’écroule avec le temps
L’horloge passe, le tic tac m’attend ….

© Katie LELETI

( 30 mars, 2016 )

Je…

J’ai ouvert un tiroir
Je suis tombée nez à nez avec l’espoir
Je l’avais laissé dans le couloir
Comme un échappatoire

Je suis à découverte d’émotions
J’ai juste demandé le pardon
Pas une augmentation
Ni une réduction

J’ai laissé suspendre
Je n’ai rien voulu entendre
Je ne pensais pas comprendre
Je devrais attendre

J’ai laissé coulé une larme
J’ai laissé tombé mes armes
J’ai ouvert ma carapace
Je la pensais tenace

Je suis tombée nez à nez avec le passé
Un rendez vous, je lui ai donné
J’avais du retard, je ne voulais pas aller
J’étais réticente rien qu’à l’idée

Je me suis laissée envahir
J’avais envie de vomir
Je suis tombée nez à nez avec l’avenir
Je me suis laissée partir

© Katie LELETI

( 30 mars, 2016 )

Le souffle…

En cette nuit d’avril, je suis une âme apaisée
Je ne souffre de rien, je suis à nouveau née
Je cris mon premier souffle de vie
Je regarde autour de moi, je suis épanouie

Dans ce visage de jeune bébé, je prends un souffle d’air pur
Cette nuit, tout a disparu même mes blessures
Je ne m’ouvre plus mes tripes pour parler
Je n’ai qu’à lancer ce souffle tant désiré

La joie, la paix et l’amour intègrent à présent ma vie
Je suis dans une bulle d’air pur, je m’envole au paradis
Je peux parcourir ce monde sans guerre ni religion
Je souris aux simples passants, aux poignés de mains digne de ce nom

Je souffle de volonté, sans pris de tête ni à penser
J’ai pris confiance en moi, je peux maintenant m’envoler
Le sommeil a intégré ma vie, de doux rêves aussi
La caresse de mon chéri me rassure et a grandi

Je savoure ce nouveau souffle au goût d’un parfum tendre et apaisé
Je navigue sur cette nouvelle traversée
Le soleil me lance un rayon de pensées positives
Je le prends, je ne suis plus agressive

Tant que l’espoir fait vivre auprès de l’amour donné
J’envisagerai alors cette vie tant rêvée
Je n’accumulerai plus aucunes questions
J’effacerai ce mot de ma bouche « ABANDON »

© Katie LELETI

|